Être étudiant dans la Manche : ils témoignent

Ils ont choisi la Manche pour leur internat : témoignages !

Nous sommes partis à la rencontre de ces internes, venus dans la Manche pour leurs stages ou internat !

La Manche offre de belles opportunités aux futurs médecins avec pour bonus : une qualité de vie unique !

Sylvain Levavasseur, un interne en médecine séduit par la Manche

Originaire de Caen, Sylvain Levavasseur a réalisé de nombreux stages d’internat dans la Manche. Il évoque la qualité de la formation médicale découverte à cette occasion dans le département… où il pourrait bien s’installer à long terme.

Du tissu médical manchois, Sylvain Levavasseur a tout connu ou presque pendant ses trois ans d’internat de médecine. Du cabinet en milieu rural à l’hôpital, du Cotentin au sud Manche, le jeune médecin généraliste en possède une vision presque complète. Pourtant, rien ne semblait le destiner à la Manche, lui le citadin, le Caennais de toujours. « Mais avec le jeu des classements, et en voyant que certains stages étaient bien notés, j’ai tenté le coup », raconte celui qui vient de clore son ultime stage dans le service de cardiologie du Centre hospitalier d’Avranches-Granville.

Cherbourg-en-Cotentin, « une belle dynamique »

Ce qui était loin d’être une évidence pour lui a fini par s’imposer : il existe dans la Manche une vraie qualité de formation médicale et hospitalière. Ce niveau, Sylvain Levavasseur l’a éprouvé d’abord au Centre hospitalier public du Cotentin (CHPC), à Cherbourg-en-Cotentin, en gynécologie et pédiatrie. Bien encadré, « séniorisé », il garde un excellent souvenir de son passage en pédiatrie. C’est aussi la vie sur place et l’accompagnement qui l’ont séduit : « Il y a à Cherbourg une belle dynamique, les jeunes médecins restent, la vie d’internat m’a vraiment plu », raconte-t-il. En colocation avec d’autres internes, l’étudiant s’est senti « accueilli », guidé, notamment lors du week-end découverte des « Paradis de Cherbourg », à destination des internes comme lui. « Je l’ai même fait deux fois », s’amuse-t-il. « C’est une super initiative qui crée du lien ».

Quelques mois plus tard, à Saint-Lô, Sylvain Levavasseur découvrira l’hôpital Mémorial et le service pneumologie, « un hôpital complet, avec la présence de toutes les spécialités, où l’on peut facilement obtenir un avis médical et partir à la découverte des autres services ». Un encadrement au top, des équipes stables, des gardes de nuit à deux internes, « ce qui est rare dans les hôpitaux périphériques », deux journées de formation transversale avec tous les internes… L’expérience saint-loise est une réussite. Pour Sylvain Levavasseur, depuis toujours attiré par l’exercice en libéral, elle a aussi été l’occasion de voir comment cela se passe dans les pôles de santé ayant tissé des liens avec l’hôpital, comme ceux de Coutances ou Carentan-les-Marais. « Cela m’a permis d’aborder un peu tous les styles ! ».

Conquis par la Manche

Lors de sa dernière année d’internat, qui vient de s’achever, l’étudiant caennais a posé ses valises, au propre comme au figuré, dans un cabinet libéral, à Tourlaville. Là, il a également pu se frotter à la médecine du sport et à SOS Médecins grâce à la présence de plusieurs autres professionnels dans le pôle. « Peut-être mon stage préféré », confie-t-il aujourd’hui. Le courant est si bien passé, l’expérience lui a tellement plu, qu’il envisage désormais d’y effectuer des remplacements.

« L’autre grand point fort de la Manche, c’est l’accompagnement proposé par Latitude Manche, ajoute-t-il. Il ne faut pas s’adapter, ce sont eux qui cherchent à apporter des réponses en fonction de ton projet, de celui de ta conjointe ou de ton conjoint. Et ça, ça pèse dans la balance »

Au fil des mois et des saisons, Sylvain Levavasseur a fini par aimer la Manche, ce département voisin qu’il connaissait pourtant si mal au départ. Cet été, au cours de son ultime stage d’internat en cardiologie, au CH d’Avranches-Granville, il a été conquis par la côte, le cadre de vie du sud-Manche. « Nous sommes allés au Mont Saint-Michel avec les autres internes, j’ai fait du paddle en mer, nous organisions des apéros sur la plage… C’était génial », raconte-t-il. Et au centre hospitalier, il a découvert une fois de plus « un service de qualité et des médecins très formateurs ».

Dans un avenir pas si lointain, Sylvain Levavasseur se verrait bien poser sa plaque sur le mur d’un pôle de santé dynamique. Dans la Manche ? « Probablement. Je commence à avoir ici un beau réseau et des amis qui s’y installent aussi », confie-t-il. Depuis quelques temps, lui et son frère se sont même mis en tête de dénicher une petite maison sur la côte, « un endroit pour la famille, pour nous retrouver ».

Découvrez aussi Ces pages pourraient également vous intéresser

Filtres

01/04

Vous êtes :

Célibataire

En couple

En famille

02/04

Vous souhaitez vivre :

En bord de mer

À la campagne

En ville

03/04

Vous souhaitez vous installer dans une commune :

04/04

Vous aimez :

La nature

La mer

Le sport

La culture

Votre nouvelle vie dans la Manche :

Partagez le simulateur avec vos amis !