Christelle Lemonier, directrice du magasin Nous Anti-Gaspi

Originaire de Nevers en Bourgogne, Christelle a très rapidement quitté sa région natale pour s'installer en région parisienne. Souhaitant changer de vie et se rapprocher du littoral, c'est dans la Manche qu'elle a posé ses valises l'automne dernier.

Christelle a pris la gérance du magasin "Nous Anti-Gaspi" fraîchement installé à Cherbourg-en-Cotentin. Elle nous explique son parcours et le concept innovant de son magasin.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Christelle Lemonier, gérante de l’épicerie « Nous Anti-Gaspi » de Cherbourg. J’ai 47 ans et j’ai trois enfants. Dès l’âge de 19 ans, j’ai quitté la Bourgogne pour venir m’installer à Paris. Cela fait 17 ans que je travaille dans le commerce, j’ai d’ailleurs tenu un petit magasin pendant deux ans, à Caen il y a quelques années.

Avec mon mari, nous avions le souhait de quitter Paris car nous étions lassés d’avoir une vie speed où l’on ne prenait pas le temps… Nous souhaitions être à moins de 30 minutes du littoral et nous voulions à tout prix nous installer en Normandie.

C’est l’opportunité du travail qui nous a emmené dans la Manche, nous ne connaissions pas du tout ce département et aujourd’hui, on échangerait notre vie pour rien !

Comment s'est passée votre installation dans la Manche ?

J’ai très rapidement trouvé un emploi. Il faut dire que, dans la Manche, le travail ne manque pas ! Au départ, je suis venue toute seule, mon mari et notre deuxième fils étaient restés en région parisienne. D’ailleurs, le site Ma vie dans la Manche m’a aidé dans mes démarches, j’y ai trouvé beaucoup d’informations utiles à mon installation.

Très vite, mon conjoint et mon fils m’ont rejoint ; nous habitons à présent à La Haye du Puits. C’est une ville à taille humaine, très dynamique et attractive. On y retrouve toutes les commodités et nous sommes proches du littoral comme on le souhaitait.

Mon fils s’est très vite adapté à son nouveau collège et se plaît dans sa nouvelle vie. Mes deux enfants aînés vivent toujours à Paris mais viennent fréquemment passer quelques jours dans la Manche. Ici, c’est comme leur maison de vacances, ils en profitent pour se ressourcer !

Quels sont les avantages à vivre dans la Manche ?

Ici, on respire le grand air ! Il n’y a pas de pollution, pas d’embouteillage, les gens ne sont pas stressés. Le réseau routier est bien développé, à défaut, du train qui pêche un peu. Mais ici, où que l’on soit, la mer n’est jamais loin et c’est réconfortant.

Il y a des paysages à couper le souffle, des endroits vraiment dépaysants comme la plage de Collignon, que l’on se croirait en vacances tous les jours !

Quels sont vos endroits phares de la Manche ?

J’aime beaucoup de lieux dans la Manche : la Maison du Biscuit de Sortosville-en-Beaumont ; Granville, son carnaval et le musée Christian Dior, Port Racine, Saint-Vaast-la-Hougue et sa brioche, le Nez de Jobourg, le phare de Carteret…

J’ai vraiment plaisir à faire découvrir ce beau territoire aux personnes qui nous rendent visite. Mais il nous reste encore tellement de choses à voir, j’ai hâte de découvrir davantage le département !

Vous faites partie du club des visionnaires. Pourquoi s'y être inscrite ?

J’aime beaucoup l’alimentation locale et l’artisanat. Dans la Manche, nombreux sont les savoir-faire à valoriser ! J’ai voulu être « visionnaire » pour justement, révéler le terroir et faire découvrir les produits de la Manche, qui gagnent vraiment à être connus !

Parlez-nous du concept "Nous Anti-Gaspi". En quoi consiste t-il ?

Créé en mai 2018 à Rennes par Vincent Justin et Charles Lottmann, le concept « Nous Anti-Gaspi » vise à développer des épiceries récupérant des produits alimentaires voués à la poubelle. L’objectif est donc de lutter contre le gaspillage alimentaire, qui représente 10 millions de tonnes tous les ans à l’échelle de la France; alors qu’environ 50% des aliments jetés sont encore totalement consommables. Le concept « Nous Anti-Gaspi » répond à des problématiques environnementales et socioéconomiques.

Les épiceries « Nous Anti-Gaspi » rachètent donc des aliments : présentant des défauts physiques (non calibrés, déformés…), ayant un délai légal de consommation court, présentant un emballage avec une erreur d’information ou abîmé dans le transport, ayant été remplacés par de nouvelles références, ayant eu un retard à la livraison dans le supermarché où ils devaient être acheminés. Nous avons des acheteurs sur Rennes et une plateforme à Vannes.

« Nous Anti-Gaspi » rachète les produits directement auprès des industriels tels Michel et Augustin, Danone, Aoste… et auprès des producteurs locaux et les revend ensuite aux consommateurs à des prix 30% inférieurs en moyenne à ceux des grandes surfaces. Nous avons vraiment à cœur de valoriser des producteurs locaux dans chacun de nos magasins. Pour ce qui est de l’épicerie anti-gaspi de Cherbourg, nous travaillons notamment avec des producteurs du Cotentin.

6 magasins de la « seconde chance » ont vu le jour pour le moment : trois en Bretagne (un à Saint-Malo et deux en périphérie de Rennes), un à Laval, un à Cherbourg et un à Paris.

Avec mon expérience du commerce, je peux dire que « Nous Anti-Gaspi », c’est une autre façon de travailler. Nous essayons de nouer des partenariats avec des artisans locaux, nous apportons davantage de conseils clients, nous prenons beaucoup de personnes en stage venant de tout horizon pour leur apporter une expérience différente.

Avez-vous d'autres projets en lien avec le territoire ?

Pour ce qui est de « Nous Anti-Gaspi », je suis très investie dans le développement de l’enseigne. Nous espérons ouvrir de nouvelles épiceries dans la Manche et en Normandie ! Nous sommes d’ailleurs très contents d’avoir installé notre premier magasin normand à Cherbourg. Nous avons eu un bel accueil des commerçants et ce nouveau concept crée de l’enthousiasme auprès des consommateurs. Depuis l’ouverture en octobre dernier, nous avons eu de très bons retours, nous sommes vraiment impatients de nous faire connaître localement !

Découvrez aussi Ces pages pourraient également vous intéresser

Filtres

01/04

Vous êtes :

Célibataire

En couple

En famille

02/04

Vous souhaitez vivre :

En bord de mer

À la campagne

En ville

03/04

Vous souhaitez vous installer dans une commune :

04/04

Vous aimez :

La nature

La mer

Le sport

La culture

Votre nouvelle vie dans la Manche :

Partagez le simulateur avec vos amis !